J'ai dû naître près d'un appareil photo.

Aussi loin que je m'en souvienne, j'ai toujours été en admiration devant les appareils de mon père. Des Kodaks, Foca et autres boites à images de formes et formats divers. La magie de la photographie attaignait son comble quand mon père m'autorisait à le suivre dans le laboratoire photo installé dans la salle de bain familiale au grand dam de ma mère. Là je découvrais la magie des clichés qui se révélaient dans les cuvettes remplies de solutions chimiques sous la lumière rouge.

C'est de cette époque que mon addiction à la photographie est née, augmentée par un parrain photographe qui à chacun de mes anniversaires m'offrait un nouvel appareil. Inutile de vous dire que je suis incollable sur la gamme des "Instamatic Kodak.

Jeune adolescent, j'ai connu des appareils de légende comme la chambre Linoff, l'Hasselblad et autres Yashica grâce à un photographe de talent Michel DESCOSSY qui oeuvrait à l'inventaire des monuments historiques à Montpellier et qui n'avait pas son pareil pour faire des photos exceptionnelles en noir et blanc dont je garde certains exemplaires comme souvenir et référence.

Plus tard j'ai fait l'acquisition de mes premiers reflex. Pentax et Zenith, appareils abordables pour un budget d'adolescent. En 88 j'ai acheté un des premiers appareils numériques importés en France "un kodak scientifique" . Bien que très peu performant il m'a permis de passer à l'ère de la photo numérique. Côté Laboratoire j'ai fait mes premières armes avec un agrandisseur "Krokus", génial pour les photos en noir et blanc, puis un "Durst" pour la couleur. J'ai ainsi appris toutes les subtilités du traitement de la photographie. J'ai connu les joies et aussi les déceptions des photos "faites maison".

Aujourd'hui j'ai la chance de faire un métier dans la communication ou l'image est prépondérante cela me permet de lier l'utile à l'agréable. Et si j'admire toujours la beauté des images ainsi que le travail des grands noms Doisneau, Cartier Bresson, Seymour... je suis résolument tourné vers l'imagerie numérique et les formidables possibilités qu'offre cette nouvelle technologie.

Aujourdhui mon vieux Krokus est au grenier, je travaille sur des imprimantes à haute résolution et en grand format, qui donnent des photos exceptionnelles mais je n'oublie pas le chemin parcouru par la  photo depuis la plaque de verre ainsi que  tout ce que j'ai appris en suivant son évolution.

Je suis un rapporteur d'images et je n'ai qu'une seule ambition, provoquer le plaisir ou l'étonnement dans les yeux de ceux qui regardent mes images.

Voir & Partager : deux éléments fondateurs de ma philosophie, ou le lien photographique unit des hommes et des femmes autour d'une même passion.

Toute les photos de ce site sont la proprièté de JM BIREBENT toute reproduction ou utilisation même non commerçiale doivent faire l'objet d'une demande d'autorisation